EXISTE -T-IL UN REGIME ALIMENTAIRE IDEAL ET UNIVERSEL ?

EXISTE -T-IL UN REGIME ALIMENTAIRE IDEAL ET UNIVERSEL ?
Rate this post

NB : Pour regarder la version vidéo de ce post, RDV sur la chaine youtube, je vous invite d’ailleurs à vous y abonner si vous souhaitez ne louper aucune nouvelle vidéo.

Je rencontre souvent (très souvent) des personnes à la rechercher d’un régime alimentaire idéal, persuadé qu’il existe un unique modèle alimentaire à appliquer à tout un chacun.

Je suis désolée de devoir en décevoir plus d’un, mais ce régime alimentaire unique et universel, n’existe pas. Nous sommes tous des êtres uniques à part entière, qui méritons donc une alimentation personnalisée et adaptée à nos besoins qui dépendent de notre génétique, de notre hygiène de vie et des facteurs environnementaux entre toute autre chose.

C’est pour cette raison même que la Micronutrition propose une approche fonctionnelle de l’alimentation et non pas une approche qualitative et quantitative que l’on retrouve en nutrition classique et en diététique. La diététique est effectivement dans une logique de comblement et de satisfaction des besoins journaliers qui sont estimés en comparant les résultats d’une enquête alimentaire et les tables de valeur. Cette approche présente des limites que je pourrai vous détailler dans un prochain article et surtout manque cruellement d’intérêt et de réflexion. Il ne sert à rien de réaliser des enquêtes alimentaires si celles-ci ne sont pas accompagnées d’un recueil précis des signes fonctionnels que pourraient exprimés chaque individu et d’une analyse précise de celui-ci. C’est alors tout l’intérêt de la Micronutrition, qui permet de faire le lien entre état de santé et alimentation. Un expert en Micronutrition saura alors après avoir hiérarchisé les informations recueillis lors de l’interrogatoire clinique,  faire le lien entre les signes fonctionnels et les habitudes alimentaires du patient. Il pourra alors proposer un modèle alimentaire personnalisé et adapté aux besoins de chaque patient, soutenu par une complémentation alimentaire sur mesure.

En bonne santé grâce à la Micronutrition

à lire « en bonne santé grâce à la Micronutrition » du Dr Didier CHOS et de Laetitia Agullo.

Pour illustrer l’intérêt de cette approche fonctionnelle de l’alimentation, on peut retrouver (et ça arrive plus souvent qu’on pourrait le penser, notamment dans le cadre de pathologies chroniques)  lorsque l’on fait réaliser les questionnaires fonctionnels aux patients, de résultats corrects au QAF (Questionnaire Alimentaire Fonctionnel) qui correspond aux habitudes alimentaires alors que le QMS (Questionnaire Médecine Santé) présente un score fort et donc annonce un état de santé perturbé. Il faut donc aller plus loin que la simple analyse des habitudes alimentaires et aborder chaque prise en charge par une approche systémique et fonctionnelle. C’est tout l’objet d’une consultation de Micronutrition où l’expertise du Micronutritionniste permettra de mettre en relation : habitudes alimentaires et modulation de fonctions (cerveau, digestive, communication et protection cellulaire, cardia-métabolique) qui pourront être considérées dans certaines situations comme des « maillons faibles« à optimiser par la mise en place d’un protocole associant alimentation et complémentation.

Vous comprendrez tout l’intérêt de bénéficier d’une prise en charge par un expert en Micronutrition afin d’améliorer votre état de santé. Cela étant dit, il existe aujourd’hui un modèle alimentaire santé regroupant un ensemble de recommandations générales. On parle de modèle alimentaire santé méditerranéen d’inspiration crétoise. 

Epices et aromates

 

Le Modèle méditerranéen d’inspiration crétoise insiste sur plusieurs notions que je vous présente ici de manière générale et non détaillée :

  • améliorer le rapport omégas 6/omégas 3 en sélectionnant avec le plus grand intérêt les huiles végétales utilisées en cuisine (aussi bien pour les assaisonnements que pour la cuisson). En effet ce rapport ne cesse d’augmenter au détriment des omégas 3 et on sait aujourd’hui l’impact négatif qu’il a sur le système cardiovasculaire. Les huiles d’olive BIO et de colza BIO se présentent comme des huiles de choix.
  •  augmenter les apports en acide alpha linolénique (ALA) qui est le chef de fil des omégas 3. On le retrouve notamment dans certaines huiles végétales comme l‘huile de colza, l’huile de noix, l‘huile de cameline, l’huile de lin … .
  •  consommer davantage de poissons, au moins 2  fois par semaine au détriment des viandes grasses comme le boeuf, le mouton, le porc
  • avoir une alimentation riche en légumes, qu’ils soient verts ou colorés
  • ré-apprendre à consommer les légumineuses, ces légumes secs régulièrement oubliés dans nos assiettes
  • ne pas passer un jour sans consommer de fruits
  • enfin ne pas cuisiner avec du beurre ou de la crème mais avec une margarine de colza. Je termine par cette indication car je ne la partage absolument pas pour plusieurs raisons et notamment la présence d’acides gras TRANS industriels dans ce type de produits. Aussi le beurre a un intérêt non négligeable sur l’interface digestive de part sa composition en acides gras saturés à chaine courte.

Voilà pour ce qui est des règles générales du modèle alimentaire santé méditerranéen d’inspiration crétoise car pour la petite histoire en Crète ils ne consommaient pas d’huile de colza mais ils avaient tout de même une alimentation riche en acide alpha linolénique car ils consommaient des aliments pourvoyeurs de cet oméga 3 (comme le pourpier par exemple). Ne disposant de ce type d’aliments, on a donc dû palier à ce manque en intégrant l’huile de colza au côté de l’huile d’olive dans la cuisine.

les fruits, légumes et aromates sont de puissants pourvoyeurs de micronutriments

Aussi, toujours dans cet esprit d’améliorer le rapport omégas 6/ omégas 3, la filière du lin est également mise en avant. Il est donc conseillé de consommer des produits issus de la filière bleu blanc coeur. L’association Bleu Blanc Coeur attache une importance toute particulière à l’alimentation des animaux afin que les produits qui en seront issus seront riches en omégas 3.

A ce modèle, selon l’état de santé de chaque patient et les résultats de l’interrogatoire clinique, seront greffés sur ce modèle alimentaire santé de base, des modèles plus spécifiques comme celui respectant la chronobiologie de la nutrition, de la régulation dite « métabolique » où seront effectuées des fenêtres de jeune glucidique ou de jeune complet, d’épargne digestive (permettant de mettre l’intestin au repos), d’évictions alimentaires plus ou moins strictes (comme les modèles sans gluten ou sans lactose), des modèles alimentaires aux propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes

l'huile d'olive est riche en acide gras mono insaturé, oméga 9

Vous l’aurez compris, il n’existe pas un modèle alimentaire unique, universel et idéal mais une trame commune que dessine le modèle alimentaire santé méditerranéen d’inspiration crétoise. Cette dernière doit être enrichie de différents modèles choisis en fonction de l’état de santé de chaque individu et des facteurs environnementaux qui l’entourent. Ce modèle alimentaire sera associé si besoin à une complémentation alimentaire adaptée et sur mesure qui permettra de potentialiser les effets de ce modèle alimentaire sur la modulation de nos principales fonctions.

à votre santé,

Micronutritionnellement vôtre, Anna POTTER

DISCLAIMER : Ce POST comme tous ceux que vous trouverez sur le blog, contient des informations en matière de micronutrition et de nutrition santé. Il ne se substitue en aucun cas à une consultation. Seuls des médecins et des pharmaciens formés à la Micronutrition pourront au cours d’une consultation vous proposer une prise en charge personnalisée en tenant compte de votre état de santé. Ils pourront alors compléter ces informations et vous proposer une alimentation adaptée et une complémentation sur mesure.

Le Blog de la Micronutrition 2.0 et son propriétaire dégagent toute responsabilité concernant les conséquences qui découleraient d’une utilisation abusive ou non des informations qui sont contenues dans cet article.

Une auto-médication dans le domaine des micronutriments peut s’avérer dangereuse et toxique, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien formés à la Micronutrition. Afin de trouver un professionnel de santé spécialisé en Micronutrition, contactez  l’IEDM, cliquez-ici.

.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *