coca

Le coca est-il une boisson intéressante pendant une compétition sportive ?

Le coca est-il une boisson intéressante pendant une compétition sportive ?
Rate this post

Vous pourriez trouver cette question saugrenue mais sachez que nombreux sont les sportifs amateurs ou non, qui consomment du coca pendant la pratique d’une activité sportive et notamment pendant une compétition sportive.

Pourquoi certains sportifs consomment- t-ils du coca pendant une compétition sportive ?

Parce que dans leur imaginaire, le coca est une boisson énergétique au même titre que d’autres boissons dites « de l’effort » telles qu’elles sont définies par une législation française très précise. Cette vue de l’esprit, vient du fait que le coca est une boisson très sucrée qui contient également de la caféine.

Quand est-il réellement de l’intérêt de consommer du coca pendant une épreuve sportive ?

Le coca ne fait pas partie des boissons énergétiques, ce n’est pas non plus une boisson énergisante (type red bull). Le coca fait partie des boissons dites « soft drink« , soit une boisson sans alcool. Elle n’est pas adaptée à la pratique d’une activité physique et ce pour les raisons que je vais vous résumer de manière brève et synthétique :

  • le coca est une boisson trop sucrée pour que les sucres qu’il contient présente un intérêt pour le sportif qui pourrait utiliser ces glucides comme source d’énergie. La trop forte concentration en sucre du coca peut en effet entraîner des troubles digestifs type diarrhée pouvant aboutir à une déshydratation déjà engendrée par l’effort.
  • le coca est une boisson trop acide qui entraîne des troubles digestifs type brulures gastrique, notamment par la présence d’acide phosphorique.
  • le coca d’autre part elle ne contient pas suffisamment de sodium (environ 40mg/L) alors qu’une boisson de l’effort doit pouvoir apporter 1g de sodium toutes les 2h afin d’éviter les risques d’hyponatrémie (baisse du taux de sodium dans le sang)et donc les hypotensions.
  •  le coca contient certes de la caféine mais elle n’a pas l’effet escompté car son pic de concentration est relativement tardif, il ne provoque donc pas ce fameux effet « coup de fouet ».

coca

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir l’ouvrage de Denis Riché, extrêmement intéressant, simple à lire et rempli d’informations pour les sportifs : L’alimentation du sportif en 80 questions.

 

à votre santé,

Micronutritionnellement votre, Anna POTTER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *